Quand j'ai fait l'acquisition de la chaumière bleue, il y a un peu plus de trois ans,  il y avait une toute petite salle de bains désaffectée et hors d'usage, située dans une extension au rez de chaussée de la maison. Jusqu'alors elle était restée en l'état, la salle de bains principale ( avec les toilettes ) étant suffisante. Mais quand un nombre non négligeable de visiteurs se sont annoncés pour l'été j'ai pensé qu'une deuxième salle de bains ne serait pas de trop.                

Etat des lieux  après avoir déblayé les gravats qui jonchaient le sol ( une journée entière de travail ). Attention, âmes sensibles s'abstenir . Les photos qui vont suivre pourraient vous choquer ! 

P1230778

P1230777 

Une pièce peu engageante dans laquelle il faut faire un réel effort pour se projeter. Des murs en parpaings avec des morceaux de polystyrène collés dessus côté extension, des murs en briques et torchis côté de maison. Un carrelage sale et déprimant. Une tuyauterie vieillotte.  Des fils électriques qui se baladent partout. Des trous d'évacuation et une baignoire à la mode des années 70. Bref, une pièce qui donne une furieuse envie d'en refermer aussitôt la porte !

P1230779

P1230780 20190426_130813

 Première question : Gardera-t'on la baignoire ou pas? La porte est trop petite pour la faire sortir entière ( on se demande bien d'ailleurs comment elle est rentrée à moins d'avoir construit cette extension autour de la baignoire ) il faudrait donc la découper . Cela signifie également qu'il serait impossible d'en installer une nouvelle. Il n'y a donc que deux solutions : garder la baignoire vieillotte ou installer une douche. J'ai longtemps opté pour la deuxième avant de me dire qu'une baignoire serait tout de même bien pratique quand des petits-enfants séjournent à la chaumière ( surtout qu'on attend l'arrivée de la petite soeur de Ferdinand pour le mois de novembre ) .  Il y a  de toutes  manières une douche moderne et fonctionnelle dans l'autre salle de bains et je pourrais toujours revoir ma copie ultérieurement.

Baignoire gardée donc. Etape placo pour isoler les murs.

20190427_132624 20190427_132622 

20190503_162146 20190503_162158 

Pose des toilettes et de petits tuyaux en cuivre tout neufs ! Le vilain carrelage disparait enfin.

20190430_133712

20190508_114014 20190503_162158

20190523_131044 

A ce stade de mon récit je me dois de vous avouer quelque chose : j'ai une arme secrète. Et pas n'importe laquelle. Elle s'appelle Manu.  Manu est à la retraite depuis des années, il était plombier,  et s'embête un peu. Nous avons fait connaissance il y a quelques années. J'avais eu un petit accident et il m'a emmenée à l'hôpital où il a très gentiment attendu que l'on me fasse des points de suture. Depuis, il prend régulièrement de mes nouvelles et demande si j'ai besoin d'aide et si ce n'est pas lui c'est sa femme qui le fait.  Il a tout de suite répondu présent quand je lui ai parlé de mes projets de rénovation et est allé farfouillé dans son atelier à la recherche de ce qui pourrait être utile.  Quand Manu pense salle de bains il pense tuyaux, évacuation, joints, sanitaires, robinet d'arrêt et je le laisse faire .....  Car quand j'ai pensé salle de bains je n'ai pensé qu'à ça  :

20190523_173913 

Le papier peint que j'allais mettre sur l'un des murs : le Raphaël Green de la marque Sandberg. Des arbres au feuillage majestueux qui sont censés rappeler ceux de Central Park à New-York. Ma future salle de bains je l'ai immédiatement visualisée. Elle allait avoir trois murs vert sauge et un mur de papier. La vasque serait ronde et posée sur un meuble ancien. Il y aurait de jolis miroirs, une étagère, possiblement une plante verte, des paniers et sans doute une gravure. En un mot, mon sens des priorités était totalement différent !

J'ai laissé carte blanche à Manu pour la plomberie. Le papier et la peinture j'en ai fait mon affaire et dans une pièce toute petite c'est allé assez vite. Le résultat a été exactement comme je l'imaginais. La pièce sombre s'est comme par enchantement transformée en une pièce claire et lumineuse à laquelle les arbres apportaient une respiration..

20190525_172023 

J'ai trouvé le papier Raphaël Green sur le site Au fil des couleurs

Un petit tour à Emmaüs pour y dénicher un meuble pour y poser la vasque. Sans doute un ancien meuble de télévision qu'il a fallu poncer puis découper et auquel on a enlevé les portes. J'aurais sans doute préféré un meuble plus brut et plus ancien mais, pressée par le temps, j'ai fait avec ce que j'ai trouvé.

20190504_142730 

20190525_180927 

Quelques jours plus tard la salle de bains est finie et ressemble à l'image que j'avais en tête :

Il y a bien une vasque ronde, des paniers, des miroirs et une plante verte. Des jolies serviettes, des petits savons, une guirlande, un bouquet d'eucalyptus, un rideau en chanvre avec un monogramme

P1240059

P1240053 

P1240044 

P1240017

P1240021 P1240023

P1240048 P1240054

P1240037

P1240043 

La baignoire ne dépare pas totalement même si sa couleur n'est pas ce qu'il y a de mieux. Je pense un jour la relooker avec une résine blanche. On lui a offert un coffrage en bois et les carreaux du métro pour la mettre en valeur. 

P1240027

P1240069

P1240050

P1240024 

 Dès le début du mois de juin la nouvelle salle de bains a pris son service . Il lui manque encore deux ou trois aménagements pour la parfaire notamment un radiateur pour quand l'hiver sera venu. Pas de gravure pour l'instant non plus mais ça viendra certainement. Et puis j'y verrais bien un joli petit tabouret aussi. 

Si vous venez séjourner à la chaumière bleue ce sera votre salle de bains car elle est tout près de la chambre d'amis. Seul bémol : Il ne faut pas être trop grand car, maison ancienne oblige, elle est très basse de plafond. Heureusement, aucun problème avec les prochains visiteurs qui sont attendus avec impatience !

                                                             A bientôt,

                                                            MARIE *