Mais où donc Marie ( et ses agapanthes ) a t'elle bien pu passer ses vacances en juillet ? Une petite idée ?  Vous avez gagné ! Au risque de transformer ce blog de déco en blog de voyage, je vais vous emmener une fois de plus sur les îles britanniques, en Cornouailles très précisément. Un séjour très reposant et ensoleillé dans une région préservée.  Voici un petit palmarès, purement subjectif et non exhaustif, de ce que j'y ai préféré.

 Dans la catégorie Le plus joli port : Mousehole près de Penzance

Catégorie difficile tant les concurrents étaient nombreux. J'ai finalement choisi Mousehole pour son côté authentique et confidentiel, loin des sentiers touristiques. Le "trou de souris " comme son nom l'indique m'a charmée par sa simplicité.

P1170630

P1170659

P1170663

Sur les hauteurs, il y a une rangée de maisonnettes que l'on a immédiatement envie de louer pour des vacances. Chacune a son minuscule jardinet très fleuri de l'autre côté de la rue, suplombant la mer. C'est ainsi que j'y ai surpris ce couple en train de petit-déjeuner. La végétation y est presque méditerranéenne.

P1170633

P1170641 P1170639

P1170637

A la nuit tombée, qu'il est bon de venir voir le soleil se coucher sur la mer. On y a une vue magnifique sur Saint Michael's Mount, le Mont Saint Michel anglais qui apparaît dans une brume fantomatique.

P1170733

P1170732 

Un petit air de fête autour du port lorsque les guirlandes lumineuses s'allument. Il faudrait y revenir à la période de Noël car Mousehole est connu pour ses illuminations.

P1170739

Impossible toutefois de ne pas mentionner les autres concurrents dans cette catégorie. Polperro aux maisons de pêcheurs blanches. Un autre coup de coeur, un incontournable mais trop de touristes à mon goût. Le charme de Mevagissey, Port Isaac et Looe.  Padstow et Fowey plus dédiés à la plaisance. Porthleven calme et tranquille. Les petits Coverack et Portscatho. Boscastle englouti sous des pluies diluviennes et les flots d'une rivière en crue en 2004. Le minuscule Cadgwith.  Le seul endroit de toute la Cornouailles que je n'ai pas aimé étant Saint Ives que j'ai trouvé surfait.

Dans la catégorie La plus jolie balade :  Aller à Kynance Cove sur la péninsule du Lizard.

La pénisule du Lizard est le point le plus au sud de la Grande-Bretagne. Ses côtes sont rocheuses et découpées. Un sentier côtier facile d'accès les longe et permet d'en saisir toute la beauté. Ciel limpide, bleu profond de la mer, un peu de vent, beaucoup de soleil, tous les éléments sont réunis pour des balades inoubliables.

P1170448

P1170491

P1170503

P1170504

P1170514

 

Dans la catégorie Le plus joli jardin : The lost gardens of Heligan à Pentewan

Telle une belle au bois dormant,  au lendemain de la première guerre mondiale, les jardins d'Heligan se sont assoupis pendant plus de soixante-dix ans. Envahis par les ronces, le lierre et une végétation luxuriante, ils ont été redécouverts en 1990. Un travail colossal a permis de leur redonner leur brillance d'antan. 

P1170244

Une grille s'ouvre sur des jardins pluriels. Les jardins d'agrément, parterres de fleurs, serres, allées pour se promener, bancs, pelouses, jardin italien, bassins, cadran solaire....

P1170249

P1170260

P1170262 

La serre aux géraniums. Jamais je n'aurais imaginé qu'il existe tant de variétés de géraniums .

P1170270 

P1170273 

Les jardins potagers et fruitiers entourés de murs de briques dans lesquels se nichent des ruches de l'époque victorienne sous le  roucoulement des colombes et des tourterelles.

P1170281

P1170286

P1170275 

P1170322 

De sa modeste maison, le jardinier-chef veillait aux destinées des 81 hectares de cet immense jardin dont l'endroit le plus étonnant est sans aucun doute .......

P1170287

La jungle ! Etonnant, une jungle en Angleterre !

P1170295 

P1170294

P1170299 

Jungle que l'on traverse bien évidemment par un véritable pont de singe.

P1170309 

A la fin de la visite, se retirer sur la pointe des pieds de peur de réveiller la géante endormie.

P1170319

 

Dans la catégorie La plus belle demeure : Lanhydrock

Visiter Lanhydrock c'est un peu comme se retrouver plongés au coeur même de la série Downton Abbey. On découvre en parallèle la vie des maîtres et la vie des domestiques. Deux heures pour visiter une cinquantaine de pièces.

P1170844

P1170842

Il n'y avait pas moins de six cuisines différentes pour préparer les repas de la famille. Grande cuisine où l'on faisait rôtir les viandes, cuisine pour la préparation des légumes, cuisine pour le pain, cuisine pour la pâtisserie, cuisine pour les produits laitiers, cuisine pour la conservation des aliments.

P1170771

P1170773

P1170779

P1170780 

Les rayons de soleil jouent au travers des fenêtres à croisillons, se posent sur les objets pour créer des natures mortes dignes des plus grands maîtres flamands.

P1170790

P1170792 P1170793

P1170796

P1170799

Signe d'une domesticité bien ordonnée, les cuivres des robinetteries brillent de mille feux, 

P1170807 

P1170777

P1170831

Torchons, seaux, balais et nécessaires à chaussures bien sagement au garde-à-vous.

P1170832

P1170833 

Et partout dans la maison on trouve des tableaux de sonnettes qui nous rappellent qu'ici on travaillait dur .

 P1170768

 

Dans la catégorie Le lieu le plus insolite : The Minack Theatre à Porthcurno

L'histoire incroyable de Rowena Cade qui décida dans les années trente de constuire elle même un théâtre de plein air sur le flanc de la falaise au bout de son jardin et y consacra sa vie entière . Désormais cet endroit hors du commun accueille environ 80000 spectateurs par an.

P1170573

P1170676

P1170680 

Il a décidément des petits airs de thêatre antique avec ses gradins, ses sièges gravés dans la pierre chacun à la mémoire d'une des représentations qui y a été jouée, principalement du Shakespeare et surtout le bleu turquoise de la mer en contrebas. Rowena Cade a inlassablement, chaque jour de sa vie, gravi la falaise en portant des sacs de sable afin d'en faire le ciment qui lui permettrait de réaliser son chef d'oeuvre. Chaque motif y a été gravé par elle, avec....... un simple tournevis ! 

P1170698

 P1170689 P1170708

P1170699

P1170569

 

Dans la catégorie Le lieu le plus emblématique : Land's End

Land's End c'est le Finis Terra de la Grande Bretagne. Quand les rochers dégringolent vers la mer et se jettent dans l'Atlantique juste en face de l'Amérique. Une pancarte pour marquer ce lieu avec les distances le séparant de divers endroits du globe. On peut y faire inscrire la ville de son choix et s'y faire photographier moyennant quelques livres sterling. J'ai préféré prendre la photographie du photographe lui même en train d'immortaliser ses clients.

P1170589

 

Dans la catégorie L'auteur symbolisant le mieux la Cornouailles :  Daphné Du Maurier.

Faire le détour par Jamaica Inn dans les landes de Bodmin qui ont servi de fond au roman du même nom.

P1170864

P1170859

Daphné du Maurier est étroitement liée à la Cornouailles. Elle y a vécu la majeure partie de son existence et y a écrit la plupart de ses oeuvres. Personnellement, je ne conseillerais pas la lecture de L'auberge de la Jamaïque  à qui voudrait découvrir cet auteur à moins d'aimer les bluettes sentimentales mettant en scène une orpheline esseulée, un bandit ténébreux mais diablement attirant, ainsi qu'une dangereuse bande de naufrageurs. Il vaut bien mieux lui préférer Rebecca  qui a nettement plus de profondeur ( même si là aussi il y a une orpheline ). La narratrice en question se retrouve, jeune mariée dans une très grande et belle demeure "Manderley" sur laquelle plane l'ombre de Rebecca la précédente épouse décédée dans des circonstances tragiques ainsi que l'ombre inquiétante et quasi maléfique de Madame Danvers la gouvernante. Une atmosphère étrange enveloppe l'histoire et le suspense est mené jusqu'à la fin. On peut également aborder Daphné Du  Maurier par le biais de ses nouvelles, notamment l'excellente Les oiseaux dont Hitchcock s'est inspiré pour son film. Et pour finir, pour en savoir plus sur cet écrivain, lire la biographie  Manderley for ever  rédigée par Tatiana de Rosnay.

P1170936

  

Et pour finir dans la catégorie : La fleur de la Cornouailles : L'agapanthe évidemment !

Les agapanthes m'attendaient. On les trouve partout. Les fleurs sont énormes et leurs tiges se dressent fièrement sur le bord des routes et en bord de mer. Un joli clin d'oeil à la voyageuse !

P1170537

 

Mon billet vous a-t'il donné l'envie de découvrir la Cornouailles ? En tous les cas :

                                                  Profitez bien de votre été !

                                                                        M a r i e *